Les tribulations d'un français en Chine : Deuxième partie

Publié le par Apprenti Juriste

Arrivée à Hong-Kong.

Nous n'échappons pas cette fois-ci à un contrôle de grippe H1N1. Pour cela on passe devant une camera thermique qui vérifie si on a de la fièvre.

Le soir même, je fais une intoxication alimentaire. Ce qui amène a une prise de conscience sur l'inégalité du développement économique. En chine vous pouvez trouver des trains avec des écrans plats individuels, des climatisations, des détecteurs de fumée, mais en mangeant dans ces trains, vous pouvez très bien tomber malade. A Hongkong, le contraste est encore plus saisissant, vous pouvez trouver des immeubles de 60 étages construits sur des falaises rocheuses mais, tout comme en Chine, il est impossible de trouver un robinet avec de l'eau potable !

Sortie pour acheter un appareil photo. C'est l'occasion de découvrir les « computer center » ( magasins d'informatiques). Ce sont un peu les cavernes d'ali baba des temps modernes. Il est possible de trouver tout et n'importe quoi, y compris des appareils qui sortiront en France dans quelques années, à tout et n'importe quel prix. Les petites boutiques regorgent de matériel.

C'est l'occasion également de passer devant des bars...pour adultes qui semblent nombreux à Hong-Kong. Devant ceux-ci, vous trouvez toujours un petit groupes de femmes courtement vêtues qui vous invite à entrer en lâchant de temps en temps un « handsome! » (qu'on peut traduire dans ce concept par « beau gosse »). Mon oncle qui nous reçoit raconte qu'on y trouve parfois des hommes en tenue de sport qui ont dit à leur femme qu'ils étaient partis faire un jogging !

Nous prenons ensuite le tramway en direction du sud de l'ile ou nous sommes, ce qui permet de la traverser et ainsi de se rendre compte que cette concentration de population s'étale sur des kilomètres. Nous arrivons dans un appartement, d'habitude habité par un Français alors en vacances en France, qui dirige un « business » de produits médicaux implantée en Chine. Ce mot « business » est omniprésent à Hong-Kong, tout le monde prétends faire du business, les formations sont toutes intitulées « business », c'est comme une seconde nature chez les habitants et en particulier les habitants étrangers.

L'appartement est situé au bord de la mer et la vue sur la baie est absolument époustouflante. On pourrait rester des heures, rien qu'a contempler les bateaux et les lumières de la ville.

 

Publié dans Voyage en Chine

Commenter cet article

Audrey 24/08/2009 19:27

désolé, toujours pas le temps!