Espionne nord-coréenne : Accusations infondées

Publié le par Apprenti Juriste

Won Chong-hwa. Ce nom ne vous dit certainement rien. C'est le nom d'une femme originaire de Corée du Nord ayant émigré au sud pour fuir la misère. Comme beaucoup de coréennes du nord, elle s'était inscrite dans une agence matrimoniale pour fonder une famille dans un pays ou elle ne connait personne. Il se trouve qu'elle y a rencontré des militaires.

Il n'en a pas fallut plus à a presse mondiale pour s'embraser. Une belle nord-coréenne qui couche avec des géneraux sud-coréens, ils tenaient leur Mata Hari.

Même Le monde a titré "En Corée du Sud, la belle réfugiée du Nord était une redoutable espionne"

Un signe particulièrement éloquent, je ne suis pas parvenu à trouver un article sur elle en tapant son nom mais en tapant "espionne nord coréenne"...

Le problème c'est qu'elle s'est révelée n'être qu'une immigrée comme les 14000 autres de ses compatriotes en Corée du sud.

La justice a finit par se rendre compte et l'a libérée, mais contrairement à son arrestation ,sa libération a été très peu médiatisée. Je me permet donc de la souligner pour tenter à ma modeste échelle de la réhabiliter.

En tous cas, cela traduit le climat de suspicion qui règne à l'égard des réfugiés du Nord,. Je ne dis pas que cette suspicion est infondée puisqu'il existe très probablement des espions envoyés la la République Populaire  de Corée, mais cela entretient un climat de tension sociale peu propice à un rapprochement.

Publié dans Droit

Commenter cet article