Lettre ouverte aux opposants à l'entrée des ordinateurs portables dans les facs

Publié le par Apprenti Juriste

La diffusion de l'informatique dans les facultés à été encouragée. Le mécanisme des PC à 1€ par jour en est un des signes les plus évidents. Ils se sont peu à peu multipliés dans les amphis sans que ça ne pose aucun problème. L'ordinateur portable n'a pas été inventé hier, on aurait pu prévoir ce manque de prises.

Du jour au lendemain sans même prévenir les étudiants les prises ont été supprimées. Certains avaient économisé pour s'acheter un ordinateur, avaient travaillé, s'étaient endettés.

La possession d'ordinateurs ne traduit pas une inégalité sociale. Je peux vous le garantir parce que je les côtoie, les étudiants munis d'un ordinateur ne sont pas les plus riches. Un ordinateur coute moins d’un mois le loyer et on peut le garder des années. Avoir un appartement à soi (fut-il de 5m²) est un luxe bien plus grand que la possession d'un ordinateur.

Même si on peut critiquer le manque d'humanisme de cette technique de prise de cours, il faut reconnaitre son coté pratique. La qualité de l'écriture n'a aucune comparaison. On peut partager les cours plus facilement. Il est possible de consulter pendant le cours des pages internet en rapport avec le cours. Choisir son outil de travail, c’est aussi ça la liberté.

Pour finir, les ordinateurs qui ont une batterie suffisante pour tenir pendant tout le cours magistral sont les macs et ils sont réservés aux étudiants les plus riches. En enlevant la possibilité pour les étudiants de brancher leurs ordinateurs, vous réserverez l’accès aux ordinateurs aux étudiants les plus fortunés et je ne pense pas que cela soit votre souhait.

Publié dans Un peu de tout

Commenter cet article